Skip to main content

Qu’est ce qu’un drainage ?

Un drainage est un moyen efficace pour nettoyer notre organisme. Le principe d’un drainage est simple : il consiste à stimuler le travail de filtration du sang et d’élimination des toxines par les différents émonctoires dont nous disposons dans notre corps. Pour effectuer ce drainage plusieurs moyens et méthodes peuvent être employés. Certains vont utiliser des plantes médicinales, ou bien consommer des jus d’aliments ayant des vertus désintoxiquantes. D’autres techniques pour effectuer un drainage naturel sont par exemple les massages, mais aussi les lavements intestinaux.

Notre commande toutes ses méthodes de drainage est l’utilisation des émonctoires, qui sont le biais indispensables par lesquels le drainage peut se faire. Lorsque vous effectuez une cure de drainage, le principe de base est de porter tous les efforts de la cure sur les émonctoires, afin que ces derniers rétablissent des éliminations normales des toxines. Souvent, si vous avez recours à un drainage, c’est que l‘élimination des toxines par vos émonctoires est insuffisante. Toutefois, certaines personnes en bonne santé utilisent le procédé du drainage afin d’augmenter cette élimination pendant une certaine période, afin de rattraper le retard.

L’émonctoire (foie, rein, peau, respiration ou encore intestin) est stimulé par des draineurs, et se nettoie de tous les déchets qui stagnent dans ses tissus et encrassent son filtre naturel.  Lorsqu’un de vos émonctoires est nettoyé, il redevient capable de filtrer correctement le sang. il peut alors débarrasser les toxines accumulées dans les tissus profonds, pour les transporter ensuite vers les émonctoires qui vont filtrer ce sang.

Le drainage est donc caractérisé par une élimination accrue de déchets par les émonctoires. lorsque vous effectuez un drainage, il doit normalement être visible de l’extérieur et peut se manifester selon plusieurs manières :

  • les intestins évacuent plus de matières, et ce plus régulièrement ;
  • les urines sont généralement plus foncées car elles sont chargées en déchets
  • Votre peau peut transpirer de manière plus importante
  • Des déchets colloïdaux sont libérés par les voies respiratoires

Ce processus visible est normal et signifie une diminution du taux de toxines contenues dans les tissus. Le corps redevient propre et votre état général devrait normalement s’améliorer également. Plus une cure sera efficace (qualité des produits) et longue (selon que votre corps la supporte ou non), et plus elle devrait faire de bien à votre organisme.

Le dosage des draineurs doit donc être bien réglé. Ni trop fort ni trop faible car dans les deux cas à votre organisme pourrait en souffrir (surtout si le draineurs est surdosé, ce qui vont entraîner un excès de toxines à éliminer. Adressez-vous à des personnes spécialisées dans le domaine et essayez de vous même de trouver le bon dosage adapté à votre corps. Commencez avec des petites doses que vous augmenterez progressivement. Ne faites jamais le contraire c’est-à-dire de commencer avec des doses fortes pour ensuite les diminuer et s’adapter… le corps pourrait en souffrir grandement et vous ressentirez alors une sensation de fatigue grandissante.

N’oubliez pas que le processus de nettoyage provoqué par les drainages est un processus physiologique. lorsqu’un conseiller vous indique que le drainage doit s’effectuer sur une période longue, n’y voyez pas là une manipulation ou de techniques de vente, l’explication véridique qu’une cure de drainage n’a un effet profond qu’à long terme. En effet, le corps ne peut pas se vider brusquement de toutes ses toxines. Pour qu’une cure soit véritablement efficace, elle doit donc s’étendre sur des semaines, un à deux mois serait préférable.

Journée detox

Vous souhaitez vous programmer une journée detox ? voici quelques conseils pour une journée detox efficace et facile !

N’oubliez pas que l’objectif d’une cure détox est de purifier l’organisme ponctuellement.  Cette cure type que nous proposons, nous appellerons ici programme pour une journée détox, est à réaliser de temps en temps selon vos besoins. Vous pouvez reprendre un de ses conseils et l’appliquer, tous ces gestes étant les conseils que nous vous recommandons d’appliquer pour être totalement détoxifiée !

Prenez du bouillon. Bouillon et soupe sont à la base d’une alimentation idéale. En effet les bouillons et soupes apportent tous les avantages des légumes, et favorise l’élimination des toxines grâce à l’apport d’eau. Attention, on parle bien ici de soupe et pas de velouté avec la crème… Une journée détox avec un petit velouté… ce n’est plus vraiment détox.

Consommer des infusions. Pissenlit, queues de cerise ou menthe poivrée vont devenir vos alliés. lLes deux premiers ont des vertus diurétiques, tandis que la menthe poivrée elle est parfaite pour le foie et la vésicule biliaire.  Les tisanes et infusions sont un bon moyen pour consommer 1,5 l d’eau par jour. Choisissez si possible des tisanes biologiques pour ne pas consommer de nouvelles toxines.

Cinq fruits et légumes par jour, c’est ce que clame haut et fort le gouvernement. Si vous vous penchez un peu sur les questions de santé, vous savez sans doute que ce nombre de cinq fruits et légumes par jour est très faible. Dans le cadre d’une cure de détoxification, consommez des légumes cuits à la vapeur, et privilégiez les légumes verts qui seront riches en fibres comme le fenouil, le cresson, l’artichaut et le chou. Pas de sel pour assaisonner ces légumes, si vous le souhaitez rajoutez quelques gouttes de citron ou des herbes fraîches.

D’ailleurs parlons du citron. vous l’avez peut-être lu dans notre article consacré à la cure de citron, celui-ci doit être consommé au quotidien. Buvez de l’eau tiède avec quelques gouttes de jus de citron dès le lever, une demie heure avant le petit déjeuner. Ce geste simple et quotidien nettoie le système digestif et vous permettra également d’améliorer votre teint.

Enfin, partez à la conquête des ferments lactiques. Présents dans les yaourts, les ferments lactiques permettront d’équilibrer votre flore intestinale tout en limitant les effets de ballonnements.

vous le savez ces quelques conseils alimentaires ne suffisent pas pour une vraie cure de détoxification. si vous souhaitez-vous détoxifier en profondeur, il vous faudra également reprendre de bonnes habitudes de vie et notamment de rythme de sommeil. Pour régénérer vos muscles il vous faut vous accorder un repos compensateur qui favorisera l’élimination des toxines

Les patchs kinotakara

Selon le calendrier lunaire chinois,le printemps va commencer le 14 février prochain, même jour que notre Saint Valentin, hasard de calendrier..En Orient comme en Occident,cette saison printanière est propice à 1 cure d’élimination des toxines accumulées durant l’hiver. Nous vous avons déjà dispensé quelques conseils pour vous détoxifier après les fêtes, un article qui a bien fonctionné en ce début janvier ! Mais revenons à ce printemps. Les japonais ont mis au point une méthode originale pour réaliser leurs cures détox :des patchs drainants à appliquer sous la plante des pieds. Une méthode assez étonnante, mais qui fonctionne, à en voir les résultats et les témoignages d’utilisateurs.

kinotakara

Origine des patchs kinotakara

Pour l’organisme, le grand nettoyage de printemps passe par 1 cure de drainage qui permet d’éliminer les toxines et surcharges pondérales accumulées durant l’hiver. Si vous vous êtes un peu laché pendant les fêtes, ou bien si vous souhaitez commencer 2010 de la meilleure façon, les patchs kinotakara peuvent vous aider.

Les patchs Kinotakara ont été élaborés pas deux chercheur Japonais qui ont, durant20 ans, cherché à comprendre comment les arbres arrivaient à extraire efficacement les substances nutritives de leur environnement pour s’assurer croissance et longévité. Les patchs Kinotakara utilisent la résine d’arbres des forêts du Japon pour son pouvoir détoxifiant et ses capacités d’absorbtion. C’est un peu le secret de longévité de certains arbres, l’acide pyroligneux, aussi appelé « vinaigre de bois », qui est extrait de la résine d’arbres, tel le chêne.

Ces chercheurs Japonais ont décidé de calquer ce principe, et de réaliser des « patchs » sur la ême base. Composés uniquement de matières naturelles connues pour leur action bénéfique (vinaigre d’arbres, dextrine, chitosan, tourmaline, poudre de perles, silice pure, acide végétal de glycol), les patchs Kinotakara agissent en stimulant le système lymphatique, pour drainer les toxines hors du corps.

Principe des patchs kinotakara

Le Dr Itsuko Kawase, qui a créé e produit, s’est aperçu que le vinaigre d’arbre pouvait agir comme une éponge. Un véritable effet purificateur, visible. « On peut vérifier trés facilement le travail détoxinant des patchs » explique la revue Pratique de Santé au sujet de ces patchs.

  1. Collez le patch sous votre pied nettoyé et bien séché auparavant.
  2. Si possible, prenez un bain de pieds pendant 5 minutes dans de l’eau tiède avat de poser le patch.
  3. Vérifiez que le patch kinotakara ait un bon contact avec la peau.
  4. Laissez agir le patch pendant la nuit (de 8 à 10 h idéalement).
  5. Retirez le patch kinotakara. Des changements de couleur varient entre brun clair et foncé, vert et noir.

La couleur noir que prennent les patchs s’explique par la concentration en toxines qu’ils drainent. Selon les besoins de chacun, le temps de la cure détox à base de patchs kinotakara varie de 3 semaines à 3 mois. Tant que les patchs prennent une couleur brune, c’est que votre organisme est encore chargé en toxines.

Changement de couleur des patchs kinotakara
Changement de couleur des patchs kinotakara

Les patchs kinotakara sont très adaptés à ces changements de saison. Les excès consécutifs à la période estivale (nourriture en grande quantité, boissons sucrées, etc…) constituent une source d’intoxination importante… en septembre aussi, la détox a donc du bon. A vous de voir quand vous souhaitez réaliser votre cure ! Il existe des offres chez Bien et Bio qui vous permettent des cures sur la durée.

Si vous souhaitez en savoir plus, voici quelques informations des fabricants Japonais de ces patchs, que nous avons traduites.

Information sur les patchs Kinotakara

Kinotakara est le dernier produit physiothérapeutique dans le domaine de la santé, dans le monde. Ces patchs reflètent la persévérance des chercheurs japonais à découvrir de nouvelles façons d’aider le grand public à atteindre le bien-être et à avoir une vie saine. Les patchs Kinotakara offrent un moyen naturel pour notre bien-être, et apportent une alternative pour soulager les maladies et maintenir une bonne santé.

Les patchs kinotakara sont le mieux placé sous les pieds, carils possèdent plus de 60 points d’acupuncture sur plus de 360 répartis sur le corps humain. C’est un peu notre deuxième cœur. Cela explique pourquoi beaucoup d’entre nous apprécient les massages de pieds,qui permettent d’améliorer la circulation sanguine et par conséquent, favoriser la santé.

Lorsque les patchs Kinotakara sont placés sous vos pieds ou une autre partie du corps,ils absorbent l’excédent d’eau et des déchets nocifs sur le corps, et par la suite aider à soulager la douleur et les enflures.

Les patchs Kinotakara produisent beaucoup d’ions négatifs et neutralisent efficacement les ions positifs. En le collant directement sur la plante, cela pourrait rendre nos nerfs plus vigoureux, contribuant en outre à éliminer les tensions musculaires et la pression. Les autres avantages pour la santé des ions négatifs comprennent:

  • une amélioration du métabolisme et un ralentissement des processus de vieillissement,
  • une activation des cellules, une amélioration de l’immunité,
  • un soulagement de la douleur et de la fatigue,
  • une amélioration la circulation sanguine

Détoxifier son mental pour être moins stressé

Le saviez-vous : détoxifier son mental, est aussi important que de détoxifier son corps. Si vous vivez avec des pensées négatives comme la peur ou la colère ses sentiments sont toxiques, aussi toxiques qu’une exposition à la pollution. C’est ainsi, le mental et le corps sont liés. D’ailleurs, les experts font le lien entre les pensées négatives et leurs incidences sur la santé. Si vous avez déjà traversé des périodes de troubles émotionnels, vous aurez peut-être remarqué que votre système immunitaire est alors sollicité et affaibli.

Le stress, source de toxines « émotionnelles » doit être combattu. Les substances chimiques libérées par votre corps lorsque vous êtes stressés accélèrent votre rythme cardiaque, modifient votre métabolisme et accroissent inexorablement votre tension artérielle. Les sources de stress sont nombreuses dans notre société moderne, le corps ne possède ainsi pas toujours les ressources nécessaires pour l’affronter. Ce qu’il convient avant tout éviter est le stress chronique persistant qui provoquera une accumulation d’hormones toxiques. Cette pollution interne, nuisible, peut causer une fatigue chronique, des troubles (dermatologiques, respiratoires) qui nuiront à l’élimination des toxines par votre corps. Imposez-vous du stress, mais un stress nécessaire, celui qui vous aidera à être à l’heure, à effectuer votre travail comme il se doit. Bref, ne garder que le stress stimulant et excitant, et chasser au plus vite le stress qui nuit à votre épanouissement.

Facile à dire sur le papier, mais qu’elles sont concrètement les solutions ? Il faut réussir à puiser dans le stress sa force positive et maîtriser ces états émotionnels. De nombreux professionnels peuvent vous y aidez. La détoxification peut également vous être d’un grand support. Le repos et la détente, parties intégrantes d’une bonne cure de détoxification, sont à privilégier pour diminuer votre stress. Des exercices de détente, de méditation et de visualisation pourront vous calmer et reposer votre mental. Lorsque vous effectuez une cure de détoxication, ou lorsque vous vous sentez stressés, réalisés ces exercices (relâchement du corps, autohypnose, entraînement autogénique ou encore méditation). Point nous reviendrons dans un prochain article sur les méthodes pour évacuer le stress, compatible avec une cure de détoxication.

6 choses à savoir sur la détoxification AVANT de commencer une cure

Le nettoyage de l’organisme par une cure de désintoxication ne doit pas se faire à la légère. Rappelons que ces cures ne sont en aucun cas des régimes amaigrissants. Une bonne information sur les techniques de désintoxification est difficile à trouver. Sachez qu’un programme de désintoxication est une « sorte de régime alimentaire » visant notamment à changer votre mode de vie (habitudes alimentaires essentiellement).

Cette cure détox ne dure que pendant quelques jours, 10 ou 14 au plus. Voila pourquoi l’on emploie le terme de cure détox. Cetet cure permet de purifier votre côlon et d’autres parties de votre corps afin que vous vous sentez revigoré, frais et énergique. De nombreuses personnes vous diront sans doutes qu’elles préfèrent un type de cure, ou telle autre… Il existe de nombreux produits détoxifiants, mais avant leur utilisation, voici quelques conseils de base à avoir en tête.

  1. Tout programme qui concerne le jeûne n’est pas conseillé pour les personnes atteintes d’hypertension, de problèmes cardiaques, de diabète, de maladies rénales, d’ulcères, d’hypoglycémie et d’autres maladies qui nécessitent des médicaments régulièrement. Il n’est pas non plus recommandé de suivre une cure détox si vous êtes enceinte, allaitant. De plus, pour les personnes âgées, il est recommandé de demander l’avis d’un médecin avant toute cure.
  2. Le jeûne prolongé peut priver votre corps des éléments nutritifs nécessaires et ainsi provoquer des étourdissements, des sautes d’humeur, des maux de tête et de la léthargie. Ralentir votre métabolisme vous met potentiellement en danger, car votre corps va piocher dans vos réserves de gras tout en se purifiant.
  3. Il n’est pas bon de s’appuyer sur des compléments alimentaires au cours d’un programme de désintoxication pour donner à votre corps les éléments nutritifs nécessaires.
  4. Gardez en mémoire que les voies naturelles de détoxication sonttoujours meilleures que la plupart des programmes, car les processus d’élimination naturels sont gérés par le corps. Une cure de détoxification doit vous aider à revenir vers cet état normal. Buvez beaucoup d’eau, mangez plus de fibres, mangez seulement quand vous avez faim et arrêtez de manger quand vous commencez à sentir que votres estomac est rempli.
  5. Combattez le stress naturellement en pratiquant une activité relaxante  comme le yoga, des séances d’aérobic et autres exercices en pus de votre cure détox. Toute ces techniques de relaxation sont bonnes, reconnues et naturelles pour se detoxifier. Elles aident à éliminer les toxines du sang et vous accompagnent pour vous sentir bien, physiquement et mentalement.
  6. Une cure de désintoxication ne sera réellement efficace que si vous prolongez les efforts sur le long terme. Vous seriez stupide de passer une quinzaine de jours à faire des efforts, puis revenir à de mauvaises habitudes en consommant des aliments qui contiennent de grandes quantités de matières grasses, de sucre, de sel et d’huile. Il est important de garder votre corps en bonne santé en faisant régulièrement de l’exercice pour éliminer les toxines et de manger des aliments sains.

Avant de commencer un programme de désintoxication, consultez toujours votre médecin pour savoir si votre organisme peut la supporter et si elle est nécessaire pour vous.

Maintenir son organisme en bonne santé pour éviter les maladies

Les déchets qui pénètrent dans notre corps ne se déposent pas dans une seule partie de l’organisme. En effet, les déchets circulent dans notre corps via des liquides. Leur élimination ene st donc rendue difficile, car les déchets se répartissent dans l’ensemble du corps. En état d’intoxination/ intoxication, c’est donc tout notre organisme qui subit l’invasion des surcharges. Ne l’oubliez jamais, « La nature profonde des maladies est générale et unique : c’est l’encrassement du terrain. »

Cette stagnation et cette répartition dans l’organisme des déchets peut faire apparaître de multiples symptômes et troubles locaux. Les manifestations visibles, douloureuses de l’encrassement humoral sont bien sûr celles qui alarment et attirent l’attention en premier. Malheureusement, on oublie trop souvent que ce sont les profondeurs humorales surchargées de déchets qui sont responsables de l’apparition de ces troubles de surface. Bien souvent, c’est dans un comportement, une habitude de vie globale, qu’il faut aller chercher les origines de cette manifestation visible. Beaucoup de gens ont tendance ainsi à se focaliser sur les effets secondaires et non sur les causes premières de leurs maladies ou simples manifestations douloureuses.

Mais il est facile d’observer combien les troubles locaux sont dépendants de l’état de notre organisme.

Les troubles locaux sont donc en quelque sorte le baromètre de l’état général du terrain. Plus l’état du terrain se dégrade, plus des troubles locaux apparaissent, empirent et se multiplient. A l’opposé, plus l’état du terrain s’améliore, plus les troubles se raréfient, diminuent et finalement disparaissent.

Souvent,un effort particulier sur le drainage général des toxines peut entraîner la disparition de tous les troubles aussi différents qu’ils aient pu être. Cette constatation permet d’en conclure que c’est bien l’état général du terrain, de notre organisme dans son entier qu’il convient de préserver.

Nous entrerons dans un prochain article sur l’importance relative des microbes sur les maladies, mais il faut comprendre que la cause première des maladies n’est pas le microbe, mais bien le terrain surchargé de déchets qui permet aux microbes de s’installer. Les microbres sont reçus différemment selon chaque organisme et ont ainsi une portée très différente. C’est essentiellement l’état de l’organisme qui permettra ou non leur action. Il y a donc une véritable nécessité pour notre organisme de ne pas contenir de déchets en excès. Essayez de le maintenir dans un état le plus parfait possible… il vous en remerciera.

Citron détox : la recette de la boisson !

Nous sommes tous intoxiqués, et c’est la cause de bien des maux, y compris l’excès de poids. Pour y remédier, suivez une cure de détoxication telle que la « Cure vitale » ou Lemon Detox » ! La cure Lemon Detox, dont il existe plusieurs variantes, trouve ses racines dans les années cinquante, et devient populaire dans les années 70, ou elle s’intitulait « Master Cleanser », du nom de l’ouvrage de son auteur, Stanley Burroughs. Le principe est simple, il s’agit de remplacer pendant deux semaines toute nourriture solide par un cocktail à base de jus de citron pressé et de sirop d’érable. En voici la recette :

– 12 c-à-s de citron fraîchement pressé
– 12 c-à-s de sirop d’érable
– 1 pincée de piment de Cayenne (ou de gingembre frais) à vous de doser selon votre goût
– Eau pour atteindre en tout un volume de 1,5 litre, c’est-à-dire la « ration » pour toute la journée.

Le citron peut s'associer à d'autres fruits

Pour son inventeur, citron et piment de Cayenne sont des ingrédients nettoyants qui vont débarrasser l’organisme de ses toxines et autres impuretés, tout en le stimulant. Quant au sirop d’érable, il est présenté comme un aliment complet, qui délivre toute l’énergie nécessaire, mais aussi tous les nutriments. C’est soi-disant comme si l’on mangeait une alimentation complète, sauf que c’est liquide. Les adeptes de la méthode précisent que le principal défi de la méthode est avant tout mental…

Avec 1,5 litre d’une telle potion, difficile de nier qu’il y aura une perte de poids : on atteint environ 650 kcal par jour, soit à peine pas la quantité minimale préconisée pour un régime très faible en énergie (VLCD), qui doit comporter au moins 800 kcal par jour. De plus, la perte de poids ne se fera certainement pas de manière ciblée sur le gras, mais sera surtout de l’eau et du muscle, puisque la potion est pratiquement dépourvue de protéines et ne comporte que des sucres (essentiellement du saccharose) pour seule source d’énergie.

C’est donc loin d’être une alimentation complète… De plus, après une période d’une telle restriction, l’organisme sera avide de mettre en réserve toute énergie excédentaire lors de la reprise d’une alimentation « normale ». Et ce n’est pas le piment qui va changer grand-chose : bien qu’il possède un effet thermogénique, notamment par la présence de capsaïcine, il est illusoire d’espérer que celui-ci soit suffisant pour faire maigrir.

Du côté des autres nutriments, le breuvage peut à juste titre revendiquer une grande richesse en vitamine C. Mais c’est à peu près tout ! Et cela, même si le sirop d’érable peut faire valoir certaines différences intéressantes par rapport à du saccharose pur, comme la présence de nombreux nutriments.

La vérité sur l’intoxination et l’intoxication

De nombreuses personnes ont tendance à confondre les deux termes. Bien que proches dans leur terminologie, ils désignent pourtant 2 processus trés différents. Intoxination et intoxication sont liées à l’encrassement de notre organisme par des substances indésirables.

Cette pollution de l’organisme peut être issue d’une accumulation de toxines. On parlera alors d’intoxination. Mais dans le cas d’une pénétration de substances toxiques, comme des poisons, dans notre organisme, on emploiera alors le terme intoxication. Voyons en détails l’intoxination, puis, dans un second temps, l’intoxication.

L’intoxination

La présence de toxines est normale
Avant de comprendre globalement le processus d’intoxination, il faut déjà comprendre ce que sont les toxines. Les toxines sont des déchets et des résidus issus des métabolismes. Leur présence (en quantité réduites) au sein de notre organisme est parfaitement normale. En effet, le fonctionnement « normal » de l’organisme amène à la production de déchets. Toujours dans un mode de fonctionnement « normal », l’organisme se débarrassera de lui-même de ces déchets.. Ce rejet des toxines se fait via quatre organes qui filtrent le sang. En le filtrant, ils vont extraire les toxines et les rejeter. Ces organes, aussi appelés les 4 émonctoires, sont le foie, les reins, les poumons et la peau.

toxinesLes toxines peuvent avoir plusieurs origines. Une partie des toxines proviennent de l’usure des tissus , de débris de cellules usées, de cadavres de globules rouges… Mais la majeure partie des toxines proviennent de la dégradation des substances alimentaires par le corps. La nourriture que nous consommons, une fois dans l’organisme est dégradée et assimilée. C’est le cas des protéines, par exemple, qui une fois dégradées donnent de l’urée. Cela fonctionne aussi pour le glucose qui va lui produire de l’acide lactique et du gaz carbonique.

Rappelons le encore une fois, la présence de ces toxines dans notre organisme st normale et supportée par celui-ci, tant que leur présence ne dépasse pas un certain plafond. Si le seuil est dépassé, les toxines peuvent alors représenter un vrai danger pour le corps… Les toxines agissent comme un poison qui va s’attaquer aux tissus et aux organes. Le fonctionnement normal du corps est bouleversé, les toxines encrassent l’organisme, d’où la nécessité de les éliminer (voir notre page sur les produits détoxifiants).

La nécessité d’une alimentation saine et modérée
Mais comme la source principale des toxines réside dans les aliments, il est aussi utile d’adapter son alimentation, via la consommation périodique ou régulière d’aliments détoxifiants. La clé réside dans le choix des aliments mais aussi dans leur mode de consommation qui doit être raisonné. Car bien qu’étant sains et biologiques certains aliments naturels, s’ils sont consommés avec excès, dérégleront eux aussi l’organisme.

Les aliments que nous consommons doivent être adaptés.

  • A nos capacités digestives,
  • A nos capacités combustives
  • A nos capacités éliminatrices

Si les aliments que vous consommez sont adaptés à vos propres capacités (ci-dessus), alors il n’y aura pas d’accumulation indésirable de toxines, ni d’accumulation excessive génératrice de maladies. Il faut s’adapter aux capacités de votre organisme. Car si vous mangez plus que ce que votre corps peut brûler, alors les toxines et autres substances en excès stagneront. Le corps ne saura qu’en faire.

Souvent, les gens pensent, à tort, que l’accumulation de graisses est la seule conséquence d’une suralimentation. C’est faux. L’obésité n’est qu’un aspect de la suralimentation.. En effet, en consommant trop d’aliments, vous allez (comme nous venons de le voir) accumuler des toxines… Sans forcément grossir. Il existe des facteurs extérieurs permettant de détecter une intoxination, mais certes moins visibles qu’un surpoids. Pourtant, l’obésité est moins dangereuse pour l’organisme qu’un intoxination profonde. Osons le dire, il est préférable de stocker l’excédant sous forme de graisse (obésité) que sous forme de toxines (intoxination)… L’obésité aura de lourdes conséquences (difficultés de déplacement, maladies cardiaques, socialisation) tandis que l’intoxination agit plus « discrètement », altérant durablement nos organismes.

L’intoxination se fait majoritairement par les déchets protéiques
Dans notre société, les modes de vies ont évolués de telle sorte qu’il est « facile » de se retrouver en état d’intoxination. Prenons les chiffres de consommation de viandes en France par exemple.

Le nombre de protéines que nous consommons par jour est énorme. Ces protéines sont consommées sous forme de produits laitiers, d’oeufs, de céréales… l’omniprésence de ces ingrédients dans l’alimentation moderne explique pourquoi l’intoxination par les déchets protéiques est si répandue.

Excés de toxines : le début de l’acidose
Une suralimentation conduit à une réaction de rejet du corps, qui comme nous l’avons vu, ne va pas pouvoir les éliminer correctement. Les aliments mal transformés lors de la digestion auront tendance à fermenter ou à putréfier dans notre organisme. De cette stagnation vont naitre des substances néfastes. C’est le cas notamment :

  • de l’acide pyruvique,
  • des scatols, indols, phénols…

Toutes ces substances sont des poisons violents. Ils sont des déchets éliminables par l’organisme mais comme toujours, ses capacités ne sont pas illimitées…
Lorsque les toxines s’accumulent dans les tissus, elles préparent l’arrivée de maladies futures…

La nécessité de manger bio
Quelles sont les origines de la suralimentation ? On voit déjà arriver les raisons sociologiques telles que la télévision et les médias en général qui répandent une idée fausse de ce qi est « bon ». Oui, d’accord, mais avant d’accuser ceux qui transmettent le message, il faut aussi réfléchir aux produits eux-mêmes, à leur composition, leur production…

Si de nos jours des quantités excessives d’aliments sont consommées, c’est aussi en raison de leur pauvreté en éléments vitaux pour le corps… Les procédés de production modernes sont, bien souvent, à l’origine de la destruction des vitamines, minéraux et autres oligo-éléments… la faible présence de ces éléments dans les produits alimentaires explique pour partie le besoin de surconsommer que nous ressentons… En voulant combler notre manque d’apports, nous assimilons ainsi plus de nourriture, dans laquelle se retrouvent de « faux aliments », que notre corps ne peut supporter et éliminer.

Ces aliments, qui n’ont aucune origine naturelle, seront par conséquent moins bien métabolisés. Il en résultera une production accrue de déchets. Et le cycle que vous connaissez désormais reprend. Présence excessive, élimination difficile, et accumulation à long terme… Ces « faux aliments » dont il est question se retrouvent dans es sucreries et autres boissons gazeuses, dont, malheureusement, raffolent nos petites têtes blondes.

D’où la nécessité de choisir avec le plus grand soin des aliments riches en apports naturels. Pour cela, nous vous recommandons de choisir des aliments biologiques. Bien souvent, les modes de production biologiques permettent une conservation des éléments naturels, qui seraient dégradés pendant un procédé industriel classique.

L’intoxication

Nous venons de le voir dans cette première partie, lors de l’intoxination, ce n’est pas la présence seule des toxines qui pause problème, mais bien leur excès et leur stagnation, conduisant aux dérives que nous avons vu. Mais dans le cas de l’intoxication, les substances qui ont pénétré dans le corps ne devraient absolument pas s’y trouver ! Intoxication se compose du mot « toxique » car les substances sont totalement étrangères au fonctionnement normal du corps… ce sont de véritables poisons.

En théorie, l’intoxication ne devrait être qu’un événement accidentel.
pollutionEn effet, il peut arriver que certaines substances se retrouvent dans notre organisme et altèrent son fonctionnement… Mais malheureusement, de nos jours, nous nous intoxiquons quotidiennement. Les sources toxiques sont connue de tous. Il s’agit de la pollution de l’air, de l’eau et des sols. L’utilisation de produits d’entretien néfastes, le simple fait de se déplacer en voiture, etc… les sources de cette pollution sont légion. Ces pollutions, notamment sur les cultures et les élevages conduisent à la production d’aliments « impurs ».

Ils assimilent les toxiques et nous les transmettent lorsque nous les ingérons.. La conséquence principale est une hausse du taux de déchets dans nos tissus, qui, petit à petit, vont nous rendre malades.

L’importance des produits bio
Voila une occasion de reparler encore de l’importance des modes de culture biologiques. Car outre les pollutions précédemment listées, il existe d’autres sources polluantes, cette fois totalement volontaires. Les traitements répétés aux insecticides, herbicides ou autres fongicides sur les cultures augmentent énormément leurs teneurs en toxiques. Fruits et légumes mais aussi production animale car dans les élevages,les animaux sont souvent surmédicamentés. Les poulets, moutons et autres animaux élevés en batteries sont gavés d’antibiotiques pour accélérer leur adaptation à leur conditions de vie, totalement anti-naturelles.

Sachez que les oeufs, le lait, ou encore certains produits laitiers contiennent des traces de ces toxiques…La surconsommation médicamenteuse et les vertus que l’on prête aux médicaments sont une autre source d’intoxication. Le but de ce présent article n’est pas d’affoler le lecteur mais bien de vous faire prendre conscience que chaque jour, nous consommons des toxiques en grande quantité. En lisant nos articles et en consultant les produits détoxifiants que nous vous recommandons, vous ne pourrez plus ignorer ce constat. L’alimentation, et la digestion des aliments qui suit, n’est pas la seule cause d’intoxication. En effet, les voies digestives ne sont pas les seules voies d’entrée de substances toxiques dans le corps… Il faut aussi penser à la peau. Attention donc à vos cosmétiques, crèmes, teintures pour cheveux et autres poudres, qui peuvent, selon les marques, contenir des substances nocives.

Nous ne développerons pas dans cet article les intoxications par voie respiratoire qui, elles aussi, sont nombreuses (usines, gaz d’échappement…). Nous espérons que cet éclairage vous aura permis de mieux comprendre la différence entre intoxination et intoxication.

Pour en savoir plus sur l’intoxination et l’intoxication, nous vous recommandons les lectures suivantes :

Crédit photo : pfala

Drainage des émonctoires : leurs rôles dans le processus de détoxification

Les émonctoires sont les principales voies d’élimination des déchets dont dispose notre organisme. En voici la liste ainsi que leur rôle respectif dans le processus de détoxification.

Le foie est le centre de détoxification

Le foie est l’émonctoire le plus important de l’organisme car le plus sollicité. En effet, il reçoit, pour les filtrer, l’ensemble des produits de la digestion, au travers du sang. Il reçoit aussi les produits de la putréfaction chargés en substances ammoniaquées toxiques. C’est aussi au niveau du foie que se retrouvent toutes les substances chimiques indésirables : pesticides, herbicides, conservateurs, antioxydants, stabilisants, médicaments… Se retrouvant au centre du processus, le foie est l’émonctoire le plus important.

  • Le foie filtre et élimine les déchets (comme les autres émonctoires),
  • Le foie neutralise de nombreuses substances toxiques et cancérigènes.

Sachez que es déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile. Par conséquent, il est nécessaire d’avoir une bonne production et un écoulement régulier de bile. Cet écoulement permet à la fois la digestion et la détoxification (ou détoxication).

Les intestins : une source d’auto intoxication

Les intestins reçoivent une grande quantité d’aliments. Liquides, sécrétions organiques, on estime à environ 10 litres par jour le débit des intestins. Ceci constitue une charge importante de substances toxiques. Or, la la masse de ces substances toxiques pouvant stagner dans l’intestin peuvent putréfier ou fermenter. La stagnation au niveau des intestins constitue une grande source d’auto-intoxication. Il faut préserver l’intégrité de la muqueuse intestinale qui joue un rôle de filtre. Sachez également qu’une grande partie de la population souffre de constipation (congestion des intestins). Si cela est votre cas, nous vous recommandons grandement les drainages intestinaux qui ne peuvent qu’avoir des effets salutaires.
detoxification-emonctoire
Les reins purifient le sang

Les reins filtrent 120 ml de sang par minute. Les reins éliminent les déchets filtrés hors du sang en les diluant dans l’urine. Les reins pompent continuellement les déchets qui se trouvent dans le sang.

Du sport pour des poumons en bonne santé

Les poumons éliminent les déchets gazeux comme le gaz carbonique. Les poumons sont des filtres qui peuvent « s’encrasser » en cas d’activité physique insuffisante. Le manque d’exercice physique va ainsi toucher l’organisme qui ne réussira plus à éliminer totalement le gaz carbonique. L’organisme s’asphyxie alors lentement.

La double action de la peau

La peau est un émonctoire qui à le potentiel pour éliminer une masse importante de substances toxiques. C’est une double porte de sortie. La peau rejette

  • des déchets cristaloïdaux par la sueur (glandes sudoripares)
  • des déchets colloïdaux, par le sébum (glandes sébacées).

La transpiration est un excellent moyen d’éliminer les toxines. L’effort physique fera ainsi travailler les poumons qui se rechargeront…