Skip to main content

Maintenir son organisme en bonne santé pour éviter les maladies

Les déchets qui pénètrent dans notre corps ne se déposent pas dans une seule partie de l’organisme. En effet, les déchets circulent dans notre corps via des liquides. Leur élimination ene st donc rendue difficile, car les déchets se répartissent dans l’ensemble du corps. En état d’intoxination/ intoxication, c’est donc tout notre organisme qui subit l’invasion des surcharges. Ne l’oubliez jamais, « La nature profonde des maladies est générale et unique : c’est l’encrassement du terrain. »

Cette stagnation et cette répartition dans l’organisme des déchets peut faire apparaître de multiples symptômes et troubles locaux. Les manifestations visibles, douloureuses de l’encrassement humoral sont bien sûr celles qui alarment et attirent l’attention en premier. Malheureusement, on oublie trop souvent que ce sont les profondeurs humorales surchargées de déchets qui sont responsables de l’apparition de ces troubles de surface. Bien souvent, c’est dans un comportement, une habitude de vie globale, qu’il faut aller chercher les origines de cette manifestation visible. Beaucoup de gens ont tendance ainsi à se focaliser sur les effets secondaires et non sur les causes premières de leurs maladies ou simples manifestations douloureuses.

Mais il est facile d’observer combien les troubles locaux sont dépendants de l’état de notre organisme.

Les troubles locaux sont donc en quelque sorte le baromètre de l’état général du terrain. Plus l’état du terrain se dégrade, plus des troubles locaux apparaissent, empirent et se multiplient. A l’opposé, plus l’état du terrain s’améliore, plus les troubles se raréfient, diminuent et finalement disparaissent.

Souvent,un effort particulier sur le drainage général des toxines peut entraîner la disparition de tous les troubles aussi différents qu’ils aient pu être. Cette constatation permet d’en conclure que c’est bien l’état général du terrain, de notre organisme dans son entier qu’il convient de préserver.

Nous entrerons dans un prochain article sur l’importance relative des microbes sur les maladies, mais il faut comprendre que la cause première des maladies n’est pas le microbe, mais bien le terrain surchargé de déchets qui permet aux microbes de s’installer. Les microbres sont reçus différemment selon chaque organisme et ont ainsi une portée très différente. C’est essentiellement l’état de l’organisme qui permettra ou non leur action. Il y a donc une véritable nécessité pour notre organisme de ne pas contenir de déchets en excès. Essayez de le maintenir dans un état le plus parfait possible… il vous en remerciera.

Comment notre organisme se purifie t-il ?

Notre organisme possède une « volonté » de protéger son intégrité et de se préserver. Ainsi, l’organisme a mis en place des mécanismes pour sauvegarder sa pureté. Le corps manifeste une opposition permanente à la pénétration de tout corps étranger ou nuisible, et expulse ceux qui ont réussi à y pénétrer.

La purification de l’organisme lors de la digestion
Lors des processus digestifs se tient un véritable combat entre notre organisme et les aliments. Cette réaction de l’organisme, la digestion, vise à neutraliser certains éléments extérieurs, tout en en sélectionnant d’autres pour les utiliser. Les protéines contenues dans les aliments sont des énergies trop puissantes pour notre organisme. Voila pourquoi, au cours des digestions, les protéines sont divisées en acides aminés avant d’être absorbées. Mais certains éléments extérieurs ne sont pas assimilés et seront rejetés, sous différentes formes : vomissements, éternuements ou quintes de toux.

meditationSachez que votre organisme ne reste pas passif face à un corps étranger. Idem lorsque vous êtes dans un état de maladie, le corps réagit en cherchant à neutraliser et éliminer hors du corps les toxiques. La purification du milieu intérieur a lieu par les émonctoires dont nous avons déjà parlé. Lisez à ce sujet notre article sur les émonctoires et leur rôle dans le processus de détoxification. Notre corps cherche à se purifier et élimine les toxinques, comme nous venons de le dire. Cette expulsion peut se faire de plusieurs sortes :

  • hypersécrétion biliaire et salivaire,
  • vomissements,
  • diarrhées
  • urines épaisses, acides, brûlantes,
  • sueurs profuses, suintements,
  • apparition de boutons, d’eczémas
  • rejet de déchets colloïdaux par les bronches, les sinus, le nez.

Des voies secondaires peuvent aussi être utilisées pour rejeter des déchets. C’est le  cas notamment des glandes salivaires ou encore des glandes lacrymales. Ces efforts de purification sont des crises de nettoyage grâce auxquelles le corps se libère des toxines qui saturent son milieu intérieur. il ne faut pas associer ces phases de détoxification à des maladies. Pour être tout à fait précis, les maladies sont le résultat des tentatives de nettoyage opérées par le corps. Pour s’en convaincre, regardez les réactions différentes que peuvent adopter des personnes face à une même source de toxiques. Lors d’excès alimentaires, par exemple, les réaction d’élimination des toxiques accumulés peuvent être très variées :

  • élimination par les voies respiratoires (bronchite),
  • élimination par la peau (eczéma)
  • diarrhées, etc

Ces symptômes peuvent se retrouver lors des nettoyages provoqués en médecine naturelle. En effet, certaines crises prennent des formes tout à fait semblables aux maladies cataloguées : élimination par la peau similaire à des eczémas… etc. Ces symptômes de maladies ne signifient pas une détérioration de l’état général, mais bien un retour vers l’état de santé.

Crédit photo : myyogaonline